Accueil » Par saison » Été » Comment construire un chauffe-eau solaire efficace pour votre piscine…

Comment construire un chauffe-eau solaire efficace pour votre piscine…

Ce chauffe-eau solaire est très facile à faire et votre piscine sera chaude tout l’été !

Voici mon projet DIY qui me tient le plus à cœur. J’ai commencé le chauffe-eau au mois de juillet l’an passé et j’ai attendu une saison parce que je voulais m’assurer que ça fonctionnait bien et faire le plus de tests possible avant de vous proposer un projet de cette envergure.

Je dis un projet d’envergure, mais c’est facile à faire et ça ne prend pas d’habileté particulière.

Si vous avez des questions, merci de les envoyer dans la section commentaires au bénéfice de tous les membres 🙂

Vous aurez besoin de :

  • Une feuille de contreplaqué (plywood) de 4′ x 8′
  • 5 planches de 2′ x 4′ par 8 pieds
  • De l’isolant thermique réfléchissant (dans ce genre-là)
  • Une scie
  • Une agrafeuse (et des agrafes)
  • De la peinture noire
  • Une feuille de plexiglas (Lexan)
  • Un tube de silicone
  • Une perceuse avec une mèche de 7/8 pouce
  • Des vis
  • 2 x 100 pieds de tuyaux de carlon (polyéthylène) souple (3/4 de pouces)
  • Des crampes pour tuyaux 
  • Quelques connecteurs, collets, valves et tuyaux pour connecter à la piscine

Voici comment procéder :

La structure :

La première étape est de créer une structure forte et résistante pour absorber le poids du chauffe-eau.

  1. Installer la feuille de contreplaqué sur des chevalets afin d’être bien installé pour travailler.
  2. Couper une planche 2′ x 4′ en deux morceaux de 4 pieds pour faire la largeur.
  3. Utilisez deux autres 2′ x 4′ pour faire la longueur.
  4. Couper les planches de bois au 45° et visser sur le périmètre de la feuille de contreplaqué.
  5. Couper un dernier 2′ x 4′ en deux morceaux de 4 pieds et visser les sur le dos de la structure. Assurez-vous d’utiliser des visses assez longues pour traverser le contreplaqué et visser dans le bois dur. C’est une étape importante pour s’assurer que le poids des tuyaux gorgés d’eau ne soit pas supporté uniquement par le contreplaqué et quelques vis. Je n’ai pas pris de photos au moment de le faire, mais voici de quoi ça a l’air aujourd’hui. Vous pouvez en mettre une troisième aussi… c’est jamais trop solide 🙂
  6. Installer l’isolant thermique réfléchissant et fixer avec les agrafes. Ça permet de conserver la chaleur à l’intérieur de la boîte.
     
  7. Peinturer la totalité de la structure ainsi que l’isolant en noir. Pourquoi ? Parce que l’albédo (le pouvoir réfléchissant d’une surface) de la couleur noire est de zéro. Elle absorbe donc nettement mieux les rayons du soleil. C’est aussi pour protéger la structure. J’ai pris une peinture résistante Tremclad et je l’ai fait au rouleau. C’est juste moins long et dispendieux qu’en aérosol. Deux couches.

Installer les tuyaux :

  1. Percer un trou de 7/8 de pouce sur chacune des deux planches de quatre pieds. C’est pour faire l’entrée d’eau ainsi que la sortie d’eau. Assurez-vous de bien figurer comment vous allez vous y prendre avec le sens de vos tuyaux avant de percer. C’est un petit casse-tête au début 🙂
  2. C’est maintenant que commence la partie la plus chiante du projet. Il faut enrouler et fixer vos tuyaux avec des crampes. On commence par l’extérieur et on finit par l’intérieur.
    Comment construire un chauffe-eau solaire efficace pour votre piscine...
  3. Connecter les deux tuyaux de 100 pieds avec un connecteur poly comme ça…

Installation de la feuille de plexiglas :

  1. Lorsque vous êtes bien satisfait de la configuration de vos tuyaux, il est maintenant venu le temps de fermer l’installation en créant un effet de serre avec le plexiglas.
  2. Je vous conseille fortement de prépercer des trous avec une perceuse avant de visser. C’est quand même fragile le plexiglas.
  3. Sceller avec un silicone pour éviter que l’eau se glisse dans le système lorsqu’il pleut… et aussi pour isoler encore plus le système.

Fixer l’installation, angle et positionnement géographique :

  1. Je n’ai pas la prétention que mon système de fixation est fantastique, mais c’est super solide, ça résiste au grand vent et ça a traversé l’hiver sans tracas. Si vous êtes suffisamment ingénieux pour le faire rotatif de façon à profiter du plein soleil de l’est le matin et de l’ouest en fin d’après-midi, c’est encore mieux.
  2. J’ai utilisé mon vieux rapport d’angle du secondaire, mais il y a aussi des applications afin de scier les poteaux à un angle de 30° pour maximiser l’exposition au soleil.
  3. Et, j’ai utilisé l’application boussole de mon cellulaire afin de m’assurer que le chauffe-eau soit orienté plein sud. Bien sûr, assurez-vous d’avoir une exposition convenable au soleil, sinon ça ne fonctionnera pas. Il pourrait alors être préférable d’orienter le panneau au sud-ouest ou à l’ouest. À vous de voir.

Connecter à la piscine :

Voici une photo de ma connexion à la piscine.

La valve #1 est pour envoyer l’eau ou non vers le système.

La valve #2 est pour réduire le débit d’eau dans le système principal afin d’envoyer l’eau dans le système. C’est essentiel, parce que sinon l’eau va choisir le chemin le plus facile et passer droit.

La valve #3 est pour fermer le retour d’eau. C’est cette valve que je ferme le soir afin de ne pas refroidir le système pendant la nuit.

Une photo :

Un vidéo explicatif :

Les résultats ?

C’est efficace pour réchauffer la piscine, mais il faut aussi tempérer ses attentes… Ce n’est pas une thermopompe, mais ça n’a aucun coût de maintenance et d’électricité non plus. C’est un outil formidable pour accélérer le réchauffement de la piscine et passer un bel été.

Ça ne peut pas remplacer la thermopompe, car s’il n’y a pas de soleil ou qu’il fait froid, c’est juste impossible de transférer suffisamment de chaleur pour que ce soit confortable.  Par contre, c’est la différence entre une piscine à 76 °F (24 °C) ou 80 °F (26,5 °C). C’est aussi la différence entre 68 °F ou 73 °F. Ça allonge la saison de baignade et la rend nettement plus agréable.

Lorsque le système de chauffe-eau solaire est utilisé conjointement avec une toile solaire qui permet de conserver la chaleur, ça donne des résultats remarquables et la piscine est constamment chaude.

Ça devient très très chaud…

Si vous doutez de l’efficacité du système, voici quelques photos qui devraient vous convaincre de la température qu’un système comme celui-ci peut atteindre.

Je l’ai déconnecté pendant quelques jours au mois de mai afin de bien démarrer ma piscine (grosse erreur) et les tuyaux ont fondu tellement le système peut devenir chaud au plein soleil. On parle d’une journée chaude du mois de mai et non pas d’une canicule du mois de juillet.

Dans la première version du chauffe-eau, j’avais même mis un thermomètre et le mercure a pris tellement d’expansion que le thermomètre a cassé.

C’est important de toujours avoir de l’eau dans le système quand il fait chaud, sinon il y a des risques que ça vous arrive.

Plexiglas ou pas plexiglas ?

Avantage :

  • La feuille de plexiglas permet de créer un effet de serre qui rend le chauffe-eau extrêmement chaud.
  • Protège le système des intempéries.
  • C’est joli.

Désavantage :

  • C’est la pièce la plus dispendieuse du système.
  • Orientée plein sud à un angle de 30°, la feuille de Plexiglas semble dépérir plus rapidement que je l’aurais souhaité.
  • Puisque le transfert d’énergie s’effectue de façon beaucoup plus rapide avec l’eau qu’avec l’air, ce n’est pas scientifiquement évident que l’effet de serre est vraiment utile pour réchauffer la piscine.

À vous de voir… Vous pouvez essayer de mettre un polythène à la place. C’est moins élégant, mais beaucoup moins cher.

Est-ce que ça doit être ouvert h24 ?

Non. Si vous avez une toile solaire, il est fort probable que pendant la nuit, l’eau de la piscine soit plus chaude que la température ambiante. Dans ce cas-ci, vous allez refroidir votre eau. Ce n’est pas d’avance.

Il y a deux choses que je fais pour régler cette problématique.

  1. À moins que vous ayez une immense piscine, ça ne sert absolument à rien de faire fonctionner votre pompe de piscine sans arrêt. Ma pompe fonctionne de 6 h 30 le matin à 18 h 30 le soir, soit une période de douze heures. De cette façon, vous êtes certain que votre chauffe-eau ne deviendra jamais un refroidisseur pendant la nuit puisque l’eau ne circule plus. En plus, vous coupez les coûts énergétiques de votre piscine de 50 %.
  2. Fermer la valve de retour le soir. Si vous ne voulez pas fermer la pompe, c’est la façon de faire. Personnellement, je la ferme presque toujours le soir pour l’ouvrir en fin d’avant-midi. À ce moment, l’eau se trouve à être pratiquement bouillante dans le système. C’est impressionnant.

Et voilà 🙂 Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans la section commentaires.


Voici un plan étape par étape (avec photos) pour se construire facilement un chauffe-eau très efficace... Une solution économique et écologique pour passer un bel été dans une piscine chaude :)
Partager cette trouvaille!Partager!Envoyer par courrielEnvoyer!
Merci d'imprimer mon astuce! Passez le message que vous l'avez pris sur MeilleursTrucs.com :)
Moyenne de 5 sur 29 votes

37 réflexions au sujet de “Comment construire un chauffe-eau solaire efficace pour votre piscine…”

  1. Bonsoir,

    Comment faire pour laisser tourner la pompe h24 SS que l’eau du chauffe eau ne circule. Ou simplement débrancher la pompe la nuit.
    Merci

    Répondre
    • Il y a deux valves, tu peux facilement en fermer une des deux et ça va faire, mais ça demande de le faire chaque jour.

      Il y a des minuteurs probablement que vous pourriez utiliser, comme ceux pour les jardins. Tu ouvres le début entre tel heure et tel heure.

      Répondre
  2. Bonjour,
    J’ai une piscine de 32m3 je suis exposé plein sud toute la journée et enfin j’habite en Normandie. Pensez vous que votre système fonctionnerait ?
    Merci pour votre réponse
    Bonne journée

    Répondre
    • Oui, ma piscine est plus grande que ça, je suis au Québec et ça fonctionne.

      Je vois pas pourquoi ça ne fonctionnerait pas! 🙂

      Bonne journée.

      Répondre
  3. Salut!
    Si à la place d’un T ou se trouve ta valve #2, celle qui dirige ton eau vers ton système, tu mettais un Y, ton débit d’eau serait plus grand car l’eau serait plus facilement acheminée dans ta tuyauterie. Petit truc de plombier! Mais l’idée de ton système est fantastique!

    Répondre
  4. Bonjour,
    Pour faire de l’eau chaude sanitaire on a besoin d’une élévation de température de l’ordre de 40 ° ( de 16 à 18° l’eau froide jusqu’à 55 ou 60°) par contre pour une piscine, on a besoin d’un grand débit d’eau mais avec une élévation de température faible de 5 à 10° maxi. C’est pourquoi le capteur de piscine est beaucoup plus simple à réaliser et même avec très peu d’isolation, son rendement sera toujours intéressant car les déperditions thermiques sont proportionnelles à l’écart de température entre le capteur et l’extérieur, dans notre cas 25 ° de piscine quand il fait 19 ou 20 dehors. C’est pourquoi, souvent un capteur de piscine n’a pas de vitre, ni d’isolation. Par contre il faut compter environ la moitié de la surface de la piscine en capteur, et faire tourner l’eau dès qu’il y a du soleil, en évitant d’élever trop la température pour que le capteur garde un bon rendement. Je comprends bien qu’il est plus jouissif de voir que le capteur crache du 30 ou 35° plutôt que du 24 ou 26°, mais ce n’est pas ça qui va chauffer votre piscine plus efficacement !!
    Bien cordialement.

    Répondre
  5. Et l’hiver? Pas de risques de voir éclater les tuyaux avec le gel? Sinon, faudrait laisser tourner la nuit (et refroidir la piscine) ou vidanger le système (du coup, prévoir la valve de vidange).
    J’ai un projet de piscine intérieure (dans une grange isolée mais non chauffée). Mon idée est que l’eau de la piscine sera suffisante pour chauffer toute la pièce. Mais est-ce que ce système serait suffisant pour chauffer à 20°c même l’hiver ? Je me doute que l’ajout d’un réchauffeur (PaC, résistance…) sera nécessaire mais le solaire devrait aider un peu, même par des journées froides (et ensoleillée), non?
    En tout cas, beau projet, beau travail, bravo!

    Répondre
    • Je ne connais pas assez les rigueurs de votre hiver en France, mais ici au Québec, c’est impensable…

      À l’automne, je dévisse les connecteurs qui renvoient à la piscine, je mets un adaptateur et avec mon compresseur je fais le vide complet, je mets des bouchons et ça va au printemps.

      Répondre
      • Merci de votre réponse 😉
        « Impensable » parce que trop froid je suppose. Ici, en France, il est extrêmement rare qu’on descende jusqu’à -10°C. Je suppose que si l’eau de la piscine, maintenue entre 18 et 25°c, circule dans les capteurs en permanence, celle-ci ne devrait pas avoir le temps de geler. Par contre, c’est sûr on va refroidir la piscine (ce qui est quand même idiot)… Je me réponds donc à moi-même (oui, il m’arrive d’avoir un dialogue avec mon autre moi!): mieux vaut vidanger le système quand l’air extérieur approche des zéros.
        Mon but est quand même de pouvoir automatiser tout çà: il faut que je réfléchisse à une façon de vidanger automatiquement le système en cas de chute des températures (et de le re-remplir quand çà remonte)… Donc, une pompe à l’entrée du système et une pompe en partie basse pour vidanger le tout (il va falloir éviter l’effet « siphon de lavabo » => le système en spirale n’est plus compatible… à moins d’avoir une pompe capable d’aller chercher l’eau stagnante à ces endroits). Les deux couplées à un thermostat qui déclenche l’une ou l’autre en fonction de la température.
        J’avance dans ma réflexion, grâce à vous. Merci!

        Répondre
          • Oui, il va falloir que je réfléchisse à une mini PAC ou à une réistance électrique qui prendra le relais…
            Sinon, depuis j’ai encore réfléchi avec moi-même: il me faut un système auto-vidangeable par gravité (la pompe s’arrête => ça se vide tout seul…. et à la remise en marche, j’aurais droit à une piscine à bulles 😀 😀 😀 )

          • Si ton système est au dessus de ta piscine… sur le toit par exemple, ça pourrait fonctionner. Sinon, tu vas vider ta piscine tranquillement.

  6. Bonjour et félicitations pour ce systeme très ingénieux et peu cher.
    Je suis interessé pour faire moi aussi un panneau comme celui ci pour rajouter quelques degrés à ma piscine enterrée d’environ 50m3
    Par contre, je ne pense pas le connecter au système de filtration car trop risqué en terme d’étanchéité.
    Par contre, je pensais une petite pompe de relevage dans la piscine qui fait circuler l’eau dans le panneau c’est jouable non ?
    Par contre, je ne sais pas si les débits de la pompe sont compatibles avec la capacité du tuyau (perte de charges)
    peut etre faut il faire fonctionner la pompe par intermittence (avec un programmateur) pour laisser l’eau se réchauffer ?
    Quelqu’un a t’il déja essayé ?
    Merci pour vos réponses et encore bravo à Matt

    Répondre
    • L’idée d’avoir une deuxième pompe est pas mauvaise. Ça te permettrait d’avoir une minuterie pendant juste les heures d’ensoleillement. Tu pourrais même la programmer automatiquement pour démarrer seulement quand il y a du soleil ou démarrer le système à distance.

      Honnêtement, je vois pas vraiment le risque au niveau de l’étanchéité. Mon système ne perd pas une goutte d’eau. Tu vas avoir le même problème avec ta pompe secondaire qui va vider ta piscine si un collet te lache pendant que tu es pas là.

      Pour le débit, idéalement, il en faut pas trop pour que l’eau aille le temps de se réchauffer, mais ça c’est mon expérience personnel avec le test de l’oeil. La science te dirait que peu importe le débit, la même quantité d’énergie sera absorbé.

      Tu me tiendras au courant de tes plans !

      Merci.

      Répondre
      • Bonjour Matt, ca y est les panneaux sont quasiment faits. Il faut que je dimensionne la pompe pour l’installation. Une grosse pompe veut dire plus de conso alors que petite pompe est synonyme de petit débit. Je cherche une règle du pouce pour optimiser le rapport puissance/débit sachant que je n’ai pas de probleme de relevage. Je regarde aussi les pompes avec panneaux solaires mais cela me parait insuffisant en terme de débit.
        Quelqu’un pourrait il me conseiller sur ce sujet ?
        Merci d’avance

        Répondre
        • Je m’inquièterais pas trop pour le débit, mais faut quand même que la pompe soit assez forte pour aspirer l’eau. Je peux pas vraiment t’aider là-dessus, moi je fonctionne avec le système de la piscine.

          Tu m’en donneras des nouvelles pour le résultat ! Et aussi, je veux voir des images 😀

          Répondre
    • Je n’ai pas fait le test avec les piscines de 27 pieds. C’est sûr que plus vous aurez long de tuyau, mieux ça va fonctionner.

      Merci.

      Répondre
  7. Bonjour à tous..beau projet, et cela fonctionne très très bien.. j’habite le centre de la France, j’ai une piscine de 60metres Cube hors sol . j’ai installé 400 mètres de tuyau dans un panneau semblable de 7metres carré. L’eau sort très très chaude même en ce mois d’avril.jai installé mon système à côté et à part de ma filtration principal avec une autre pompe, d’arrosage qui debite seulement 3600 litres par heure, ce qui permet à l’eau de ne pas circuler trop vite, avec un programmateur, de 9h le matin à 20h le soir…et ça fait grave le job avec une bâche à bulles en complément.. bien joué….😁😎

    Répondre
    • Ouahhh ! 400 m de tuyaux, je suis impressionné. 7 m2 dans le jardin ca commence à prendre de la place 🙂 . J’imagine que cela doit apporter une energie tres importante. As tu pu calculer le Delta temp entre l’entrée et la sortie ? De mon coté, je suis resté à un panneau de 2m2 avec 50m de tuyau; sans doute insuffisant pour chauffer des le mois d’avril mais je compte dessus pour m’assurer quelques degrés en plus sur la saison. Une pompe à 3.5 m3/h c’est aussi vers cela que je m’orientais.

      Répondre
      • Oui le panneau prends un peu de place, mais j’ai un grand jardin..
        Alors,je suis pas très fort en calculs, mais quand la pompe et les tuyaux sont pleins, en ce moment, il faut 10 min à l’eau de ma piscine pour traverser tout mon système, facile à voir, elle est encore à 10 degré , et en sortie elle s’écoule assez tranquille.
        Je remets la piscine en eau cette semaine, avec un peu de soleil,je pense pouvoir me baigner le weekend prochain…
        Mais si c’était à refaire, je fabriquerai des panneaux Individuel d’un mètre carré, pour la facilité d’utilisation…de plus pour l’hivernage,je dois dévisser les plaques polycarbonate et retirer mes galettes de tuyau pour les rentrer au garage. Donc j’ai fait des galettes de 50 mètre avec des raccords démontable entre chaque galettes….

        Répondre
        • Je suis pas mal sûr que nos hivers sont plus rudes ici au Québec et je laisse toute la tuyoterie à l’extérieur.

          Je fais le vide à l’aide d’un compresseur et je recouvre d’une bache.

          Ça fonctionne bien… il faut juste s’assurer de reconnecter assez tôt aux printemps pour pas que ça fonde.

          Merci

          Répondre
          • Bonjour, oui je pensais faire comme ça aussi,le vide avec de l’air,et je laisse tout en place . L’inconvénient avec ma situation géographique c’est que je peux avoir des journée de février avec 22 les après midi, et la les tuyaux fonde à l’intérieur,et si je remets en eau,il peut geler à-6 , comme la semaine dernière…et la c’est le dilemme..

  8. Salut Matt! Je m’apprête à me faire livrer ma piscine hors terre de 12 pied à la fin juin et je vais t’avouer que ton système solaire m’impressionne et qu’il semble assez simple de construction (malgré le temp de construction 😉 ) et me donne envie de m’embarquer dans ce projet à peu de coût! Ma cours est idéal, j’ai du soleil toute la journée alors c’est un système faite sur mesure! Croit tu que pour ma 12 pied , la longueur du tuyau soit trop long ? Merci!

    Répondre
    • Non, ça sera jamais assez long… Tu vas juste avoir un meilleur résultat, ça va être parfait!
      À la limite tu fermes la valve, si tu trouves que c’est trop.

      Pour la construction, c’est pas si pire, c’est d’installer les rouleaux de tuyaux qui est chiant.

      Beaucoup de plaisir en vue, tu m’en donneras des nouvelles! 🙂

      Répondre
    • Je ne peu pas répondre à la place de Matt mais en ce qui me concerne j’ai un tuyau de 50 m. et ce n’est pas suffisant. Plus c’est long, plus le gain en température est efficace. Je pense donc rajouter de la longueur.

      Répondre
    • 3/4 de pouce me semble le meilleur compromis entre le volume d’eau et la quantité de tuyau que tu peux rouler. 1/2 pouce, ça ferait aussi je suppose.

      Tout est indiqué dans le plan 🙂 Merci.

      Répondre
    • Bonjour,
      Suite à un post précédent, voici un petit feedback de mon installation. Comme mentionné précédemment, j’ai fait un panneau comme Matt avec 50m de tuyau 25 mm. pour ma piscine enterrée de 50m3. La circulation étant assurée par une petite pompe de relevage de 2.4 m3/h.
      Le gain en température observé était alors de 2 Deg entre l’entrée et la sortie. Insuffisant à mon gout, j’ai rajouté une bobine de 100 M. de tuyau 16Mm déroulée sur mon gazon que j’ai mis en série avec le panneau fabriqué. Le gain est alors passé à 5 Deg. , ce qui est bien plus confortable. Du coup, je pense que la taille du tuyau n’est pas vraiment importante. je pense meme qu’un petit tuyau a plusieurs avantages : surface de contact avec le soleil plus importante ,manipulable aisement. C’est plutot le paramètre diametre/capacité pompage qu’il faut regarder.

      Répondre

Laisser un commentaire sur ce truc de grand-mère

Assurez-vous que votre commentaire concerne bien le truc en question et que votre question n'a pas déjà été publiée au préalable.

Merci beaucoup de votre participation!