Accueil » Extérieur » Comment faire son compost maison en 5 étapes

Comment faire son compost maison en 5 étapes

Faire son compost est une excellente solution pour recycler ses déchets verts issus de la maison ou du jardin. Cela permet d’obtenir engrais gratuit et 100 % naturel pour le potager. Découvrez comment fabriquer et réussir votre compost maison en 5 étapes seulement !

Étape 1 : Choisir son composteur

Première étape et non des moindres : le choix du composteur. Si vous avez suffisamment d’espace extérieur, il est possible de faire votre compost à l’air libre, en tas et dans un coin du jardin. Sinon, optez pour un composteur ou bac à compost. Cette solution est parfaite pour les petits espaces, les terrasses ou les balcons.

Le composteur se décline en de nombreuses variétés. Il existe en différentes formes, tailles et matériaux. Pour le choisir, vous devez prendre en compte les critères suivants :

  • le volume du bac : la capacité du bac (exprimée en litres) doit être adaptée à la taille de votre jardin. Plus il est grand, plus vous aurez besoin de fertiliser et donc de composter. Nous vous conseillons un bac de 100 L pour un jardin de 100 m². Cela dépend aussi de la taille de votre foyer : plus vous êtes nombreux, plus le bac devra être grand pour accueillir les déchets. En moyenne, un bac de 800 L suffit pour une famille de 3-4 personnes ;
  • le matériau : les composteurs sont généralement en bois ou en plastique (PVC). Le bois est plus esthétique et résiste bien aux intempéries (surtout s’il est traité). De plus, l’air et l’eau y circulent bien. Le plastique, quant à lui, est moins cher et facile à entretenir. En revanche, la décomposition des végétaux est moins optimale ;
  • le système d’aération : votre composteur doit être équipé d’un couvercle pour protéger le compost de la pluie et/ou du soleil. Il doit avoir de bonnes aérations comme une trappe en façade ou une façade avant démontable.

Étape 2 : Choisir le bon emplacement

L’emplacement du compost est un autre élément important. Il doit être soigneusement pensé car il sera difficile de le changer par la suite. Voici quelques conseils pour choisir le bon emplacement :

  • installez le composteur dans un endroit mi-ombragé et à l’abri du vent ;
  • il doit être facile d’accès, proche du potager mais aussi de la cuisine ;
  • ne le posez pas sur une dalle en béton : il doit être en contact direct avec le sol ;
  • pensez à l’esthétique et aux éventuelles odeurs qui ne doivent pas vous gêner ou gêner votre voisin.

Étape 3 : Savoir quels déchets composter

Le compost peut accueillir de nombreux déchets verts et organiques, provenant de la maison ou du jardin. Cependant, certains déchets sont à éviter et ne doivent pas être jetés au compost. Voici un tableau récapitulatif des déchets qui peuvent ou non être compostés :

Déchets à composterDéchets à éviter
Épluchures
Restes de fruits et de légumes (non traités)
Coquilles d’œufs
Marc de café
Restes de riz ou de pâtes
Fleurs fanées
Mauvaises herbes (non traitées et sans graines)
Déchets et plantes du jardin (non malades)
Sachets de thé
Paille
Feuilles sèches
Tonte de gazon
Coques de fruits secs
Croûtes de fromage
Mouchoirs et essuie-tout en papier
Cartons et papiers non imprimés
Écorces d’agrumes
Restes de viandes, de poissons ou de crustacés
Produits laitiers
Matières grasses ou huileuses
Mauvaises herbes (traitées et en fleurs)
Plantes malades
Sciure de bois traité
Litière d’animaux
Sable

Lire aussi | Réutiliser les coquilles d’œufs dans le jardin

Étape 4 : Bien remplir son compost

Pour obtenir un beau compost, vous devez conserver l’équilibre entre matières carbonées (ou sèches) et matières azotées (ou humides). Cela est important pour une décomposition optimale, une bonne montée en température et un compost fertile. Comptez 2 parts de matières humides pour 1 part de matières sèches.

Commencez par disposer dans le fond une couche de matières sèches (paille, feuilles…) sur environ 10 cm. Ajoutez ensuite une couche de matières humides et alternez à chaque fois.

Vous pouvez aussi y ajouter des plantes qui activent la décomposition des végétaux comme les orties ou la consoude (sous forme fraîche ou en purin).

Étape 5 : Entretenir son compost

Le compost doit être régulièrement retourné et aéré, environ 1 fois par mois, à l’aide d’une fourche.

Arrosez si le temps est très sec.

Il faut attendre environ 6 mois pour obtenir un compost suffisamment décomposé, à la texture légère et à la bonne odeur de terre.

Un compost réussi ne dégage pas de mauvaises odeurs. Vous devez y trouver des vers de terre en grand nombre.


Apprenez à faire votre compost maison en 5 étapes seulement pour recycler vos déchets verts et avoir de l’engrais pour le jardin potager.
Partager cette trouvaille!Partager!Envoyer par courrielEnvoyer!
Merci d'imprimer mon astuce! Passez le message que vous l'avez pris sur MeilleursTrucs.com :)
Moyenne de 5 sur 9 votes

Laisser un commentaire sur ce truc de grand-mère

Assurez-vous que votre commentaire concerne bien le truc en question et que votre question n'a pas déjà été publiée au préalable.

Merci beaucoup de votre participation!