Accueil » Jardinage » 5 conseils pour réussir la culture du concombre

5 conseils pour réussir la culture du concombre

Au potager, le concombre est assez facile à cultiver et produit des récoltes généreuses. À condition toutefois de lui offrir de bonnes conditions de culture ! Il est important, par exemple, de lui apporter un arrosage régulier mais sans excès ou encore de pincer les tiges. Vous souhaitez faire pousser des concombres dans votre jardin ? Voici 5 conseils pour réussir leur culture à coup sûr.

1. Arrosez régulièrement mais sans excès

Le concombre redoute l’excès d’eau. Des arrosages trop fréquents ou trop abondants peuvent faire pourrir les racines. Ils augmentent également le risque de maladies fongiques dues aux champignons. Privilégiez donc un arrosage régulier et modéré.

En été, nous vous conseillons d’arroser vos plants de concombres 2 fois/semaine.

En cas de fortes chaleurs, arrosez plus fréquemment et tous les jours si besoin. En effet, le concombre aime la chaleur mais reste sensible à la sécheresse, surtout si elle se prolonge.

Pensez également à pailler le pied de vos concombres pour préserver la fraîcheur au sol.

Lire aussi | 6 astuces pour arroser ses plantes moins souvent

2. Pincez les tiges

Cette technique n’est pas obligatoire mais est pratiquée par de nombreux jardiniers. En pinçant les tiges, vous n’obtiendrez pas des concombres plus nombreux mais plus gros. En effet, cela permet de concentrer toute l’énergie du plant dans le fruit et non dans le feuillage.

Pour pincer les tiges de votre concombre, procédez étape par étape :

  1. Lorsqu’il possède 3 à 4 feuilles, pincez (coupez avec l’ongle) la tige au-dessus de la 2ème feuille ;
  2. Par la suite, pincez après la 4ème feuille sur chacune des 2 tiges formées ;
  3. Enfin, coupez les branches au-dessus de chaque fruit ;
  4. Gardez 4 fruits maximum par branche.

3. Apportez de l’engrais

Le concombre est assez gourmand en nutriments. Pour stimuler sa pousse et obtenir des récoltes abondantes, apportez-lui de l’engrais toutes les 2 semaines environ.

Choisissez un engrais spécial « potager ». Vous pouvez également apporter du compost bien mûr au moment de la plantation ou arroser au purin d’ortie tous les 8 à 10 jours.

Lire aussi | Notre recette de purin d’ortie

4. Prévenez les maladies

Le concombre est assez sensible aux maladies. Il n’est pas rare qu’il soit attaqué par le mildiou ou l’oïdium, provoqués par des champignons. Ses feuilles se couvrent alors de taches brunes ou blanches.

Pour prévenir ces maladies, arrosez uniquement au pied de la plante et évitez d’humidifier le feuillage, surtout par temps chaud et humide.

En cas d’attaque, traitez à la bouillie bordelaise (avec modération) ou au purin de prêle.

Lire aussi | Purin de prêle : recette et utilisation au jardin

5. Appliquez la méthode du compagnonnage

Au potager, pensez à associer les concombres avec d’autres plantes. Cette technique du compagnonnage permet de stimuler la pousse, d’améliorer les récoltes et d’éloigner les insectes nuisibles.

Plantez les concombres à proximité de l’aneth, des haricots, des choux, de la ciboulette, des tomates ou encore des oignons. L’association concombres/tournesols semble aussi efficace.

En revanche, évitez de les planter proches des pommes de terre, du basilic et de la sauge.

Lire aussi | Les meilleures plants compagnons pour les concombres


Découvrez nos 5 conseils pour réussir la culture du concombre et profiter de récoltes abondantes au jardin potager.
Partager cette trouvaille!Partager!Envoyer par courrielEnvoyer!
Merci d'imprimer mon astuce! Passez le message que vous l'avez pris sur MeilleursTrucs.com :)
Moyenne de 5 sur 13 votes

2 réflexions au sujet de “5 conseils pour réussir la culture du concombre”

Laisser un commentaire sur ce truc de grand-mère

Assurez-vous que votre commentaire concerne bien le truc en question et que votre question n'a pas déjà été publiée au préalable.

Merci beaucoup de votre participation!